Archives pour la catégorie Mode de vie

LifeWave Marketing : Une approche écologique !

Prendre soin de son corps c’est bien, mais prendre soin de préserver la Terre pour notre bien-être l’est tout autant. C’est pourquoi nous sommes fiers d’annoncer que la majorité du matériel de support de LifeWave est disponible au format numérique. LifeWave conçoit cette décision comme un moyen important et judicieux de réduire son empreinte carbone.

Télécharger le matériel depuis le Back Office de LifeWave
Téléchargez les PDF des brochures de nos produits, les présentations PowerPoint et prochainement, encore plus de documents du Back Office de LifeWave, ici : RESSOURCES > Outils marketing.

REMARQUE : Les instructions d’utilisation imprimées seront toujours incluses dans tous les achats de produits LifeWave. En outre, nous continuerons d’imprimer le plan de rémunérations de LifeWave, les guides Le succès en toute simplicité et les mailings de commande.

L’obésité liée à diverses maladies

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, il existe un certain nombre de risques salutaires graves associés à l’obésité. Ce vaste problème de santé peut résulter d’une combinaison de causes, comme les habitudes alimentaires, l’activité physique, l’inactivité, l’utilisation de médicaments.

Quelle que soit la cause, l’obésité est un problème sérieux, pouvant être associé à des effets psychologiques néfastes sur la santé, à une détérioration de la qualité de vie et aux principales causes de décès dans le monde.

L’obésité augmente le risque de nombreuses maladies et pathologies, y compris :

  • L’hypertension artérielle
  • Le diabète de type 21
  • Les maladies coronariennes2
  • Les accidents vasculaires cérébraux
  • Certains cancers (endomètre, sein, côlon, reins, vésicule biliaire et foie)3
  • Les maladies de la vésicule biliaire
  • Les apnées du sommeil et problèmes respiratoires
  • La dépression clinique et l’anxiété

1NHLBI. 2013. Managing Overweight and Obesity in Adults (Gestion du surpoids et de l’obésité chez les adultes)
2Clinical Guidelines on the Identification, Evaluation, and Treatment of Overweight and Obesity in Adults (Lignes directrices cliniques sur l’identification, l’évaluation et le traitement du surpoids et de l’obésité chez les adultes)
3Body-mass index and risk of 22 specific cancers: a population-based cohort study of 24 million UK adults (Indice de masse corporelle et risque de 22 cancers spécifiques : une étude de cohortes basée sur la population de 24 millions d’adultes britanniques)

WinFit : un chemin naturel et abordable vers la hGH

Souvent présentée comme la fontaine de jouvence, l’hormone de croissance humaine (hGH) influence grandement la quantité de graisse ou de muscle de votre organisme. Le secret réside dans la recherche d’une source à la fois naturelle et abordable.

L’hGH synthétique, par exemple, est extrêmement coûteuse. En fait, on estime que les personnes présentant une carence en hGH dépensent entre 10 000 et 30 000 USD par an pour la remplacer. Le coût est évidemment prohibitif pour la plupart des gens et, sauf en cas d’insuffisance hypophysaire avérée, en prendre est complètement inutile.

Heureusement, modifier deux éléments importants de son style de vie peut optimiser la production naturelle de hGH par l’organisme : comment s’entraîner et la façon de se nourrir. C’est là que WinFit peut vraiment vous venir en aide.

L’approche de WinFit en matière d’entraînement physique élève naturellement le taux d’hGH

Les études et l’expérience pratique montrent qu’opter pour une exercice physique d’une plus grande intensité entraîne une sécrétion d’hGH supérieure que le taux enregistré lors de séances d’entraînement léger à une intensité plus faible. De même, c’est la raison pour laquelle le système WinFit propose un entraînement comprenant des HIIT et des Tabata.

En fait, une étude récente menée à l’Université McMaster d’Hamilton, en Ontario, montre que piquer un sprint pendant 20 secondes, puis se reposer pendant une minute, et recommencer l’exercice deux fois (pour un exercice d’une durée d’une minute) brûle la même quantité de graisse que 45 MINUTES de marche. Fait important, ce cycle répété de type exercice-repos favorise également une très importante sécrétion de l’hormone de croissance – le moyen le plus efficace pour votre organisme de faire de l’exercice.1

Nous recommandons également de consommer des protéines et des glucides immédiatement après votre séance d’entraînement pour optimiser les résultats. Cela permettra de maximiser le renforcement musculaire, tout en réduisant le taux de cortisol, réputé pour augmenter la glycémie, inhiber le système immunitaire et réduire l’ossification. Pour persévérer avec vos résultats de WinFit, assurez-vous de ne consommer protéines et glucides qu’au cours de la fenêtre d’alimentation de 8 heures.

Theta One élève également naturellement la hGH

La nutrition joue également un rôle dans la production d’hGH. Par exemple, notre formule de nutrition Theta One (également incluse dans le système WinFit) contient de l’arginine, qui améliore la réponse de la hGH. La recherche montre également que la hGH aide à développer la masse musculaire maigre et à métaboliser la graisse corporelle.2

Attendez-vous à plus d’astuces WinFit et de perspectives judicieuses dans les prochains numéros !

Découvrez plus en détail comment façonner votre silhouette avec WinFit.

1 Une étude de 2003 publiée dans la revue Sports Medicine a révélé que « l’intensité d’un exercice au-dessus du seuil lactique et pour une durée minimale de 10 minutes semble susciter un plus grand stimulus de sécrétion de l’hormone de croissance humaine. »

2 Opinion actuelle dans Clinical Nutrition& Metabolic Care: Growth hormone, arginine and exercise.

Lien établi entre l’obésité et différentes formes de cancer

L’obésité est un problème mondial croissant. En fait, il est effrayant de constater que 69 % de la population américaine est en surpoids ou obèse1 (plus de 59 % l’est en UE2). L’Asie connaît également une légère hausse, en particulier en Malaisie, où le taux d’obésité s’élève maintenant à plus de 50 %.3

Ces chiffres sont préoccupants notamment si l’on considère une analyse récente menée par l’Agence pour la recherche sur le cancer (IARC). L’évaluation, qui examine plus de 1 000 études pertinentes publiées au cours des 14 dernières années, est un suivi de la première étude scientifique de l’agence menée en 2002.

Cancers pris en compte lors de la première évaluation (2002)

En 2002, l’IARC a indiqué que l’excès de poids augmentait le risque de souffrir des cancers suivants :

  • Cancers du côlon et du rectum
  • Adénocarcinome de l’œsophage (un cancer de l’estomac)
  • Carcinome rénale ou des cellules rénales
  • Cancer du sein post-ménopausique
  • Cancer de l’endomètre de l’utérus

Nouveaux cancers apparaissant dans l’évaluation de 2016

Le nouveau rapport, publié dans le New England Journal of Medicine, ajoute 8 nouveaux cancers à la liste :

  • Cancer gastrique
  • Cancer du foie
  • Cancer de la vésicule biliaire
  • Myélome multiple (un cancer du sang)
  • Cancer du pancréas
  • Cancer des ovaires
  • Cancer de la thyroïde
  • Méningiome (un cancer qui affecte les tissus entourant le cerveau et la moelle épinière)

Le panel, composé de 21 experts en cancer, a indiqué que les deux cancers qui présentent le risque le plus élevé sont le corps utérin (cancer de l’utérus) et l’adénocarcinome de l’œsophage.

Les scientifiques pensent que l’excès de graisse corporelle active l’inflammation chronique dans tout l’organisme. L’inflammation chronique, à son tour, interfère avec la production et la modulation des hormones sexuelles, qui agissent comme des passerelles pour la croissance et le développement des cellules cancéreuses.

1National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases.

2Organisation mondiale de la santé, 2015

3The Lancet: Global, regional, and national prevalence of overweight and obesity in children and adults

 

Programme Meilleure silhouette : les premiers utilisateurs ont du mal à en croire les résultats !

Vous n’avez qu’une chance de faire une première bonne impression. Grâce à notre programme Meilleure silhouette, la première sera la bonne. Les premiers avis de nos participants à l’étude parlent d’eux-mêmes (voir ci-après). Nous lèverons le voile à Copenhague sur ce produit qui changera la donne, n’hésitez donc plus et inscrivez-vous en ligne aujourd’hui !

« J’ai bien plus d’énergie. Jamais je n’aurais pensé pourvoir faire des jumping jacks, des pompes ou des flexions-sauts. Maintenant je le peux. Les résultats obtenus me ravissent car ils ont déjà dépassé toutes mes attentes ! »
Participant à l’étude 

« Je suis le programme depuis seulement 30 jours et j’ai déjà perdu plus de 7,5 cm. J’adore l’énergie que le programme procure. Je me sens tout simplement fantastique ! »
Participant à l’étude

« J’ai perdu 2 kilos (4 livres) la première semaine, et je n’arrive pas à croire combien j’ai perdu de tour de taille ! »
Participant à l’étude